Investissement locatif ou résidence principale, quelles différences ?

Pour les investisseurs débutants dans le domaine de l’immobilier, l’investissement locatif et la résidence principale sont des notions qui prêtent à confusion. Bien que ces deux thèmes aient plusieurs points en commun, ils sont bien différents l’un de l’autre. Détails !

Résidence principale : qu’est-ce c’est ?

Une résidence principale est un bien immobilier acheté en se basant sur la préférence ou le coup de cœur. Bien évidemment, la résidence principale est un logement qui est choisi dans un quartier ou une ville sympa pour s’y installer. Elle est meublée et décorée selon le goût du résident. Parfois, la décoration de cet appartement n’est pas une obligation.

Investissement locatif

On désigne par investissement locatif un bien immobilier acheté dans le but d’être mis en location sur une période donnée suite à la signature d’un contrat. Aussi appelé bail, le contrat de location peut être renouvelé ou transmis après une vente ou une cession du bien acheté. Ce type d’investissement immobilier permet de se constituer un patrimoine entièrement financé par le crédit. Son principal avantage est qu’il aide à dynamiser l’économie.

Différence entre une résidence principale et l’investissement locatif

Il existe bel et bien des points de différence entre ces deux concepts. D’abord, la résidence principale n’est pas rentable dans la mesure où il s’agit d’un investissement passif contrairement à l’investissement locatif qui est actif. Grâce à un investissement locatif, on peut dynamiser une économie.

Il existe une autre différence en termes de fiscalité entre la résidence principale et l’investissement locatif. En effet, la seconde option permet à l’investisseur de bénéficier des rabais fiscaux acceptés par l’état, ce qui est différent dans le cas d’une résidence principale.

Quelle est la définition d’une résidence principale ?

D’un point de vue fiscal, il convient d’entendre par « résidence principale » :
– le logement où résident habituellement et effectivement les membres du foyer fiscal et où se situe le centre de leurs intérêts professionnels et matériels. Les membres du foyer peuvent être par ailleurs titulaires de la carte d’invalidité ou de la carte mobilité inclusion invalidité ;
– le logement occupé de manière effective et permanente par le conjoint ou le partenaire lié par un pacte civil de solidarité (PACS) ;
– la résidence secondaire, dès lors qu’il s’agit d’un logement occupé de manière effective et permanente par le conjoint ou le partenaire pacsé ;
– la résidence occupée de manière occasionnelle, qui ne peut être regardée comme constituant une résidence principale ;
– les locaux meublés occupés de manière effective et permanente, à usage d’habitation.